Le Che, "une icône militante et romantique" selon Anne Hidalgo : des propos qui ne passent pas

Le Che, "une icône militante et romantique" selon Anne Hidalgo : des propos qui ne passent pas

Anne Hidalgo le 19 décembre 2017 à la Roche-sur-Yon.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 30 décembre 2017 à 12h01

"Avec l'exposition Le CHE à Paris, la capitale rend hommage à une figure de la révolution devenue une icône militante et romantique". C'est avec ces mots qu'Anne Hidalgo a rendu un hommage appuyé au Che sur son compte Twitter, à l'occasion de l'exposition consacrée à Ernesto Guevara organisée par la ville de Paris.

Le message de la maire de Paris, bienveillant envers le révolutionnaire controversé, lui a valu une volée de bois vert sur le réseau social. Les critiques ont fusé dans les rangs du Front national notamment.



Des personnalités LR ont également réagi. La députée LR Valérie Boyer dénonce "l'indignité" d'Anne Hidalgo.


Le conseiller régional d'île de France Pierre Deniziot accuse la maire de Paris de "révisionnisme".


"Révisionnisme", le mot également utilisé par cet universitaire.


"On attend avec impatience l'expo 'Mussolini icône romantique', 'Staline hipster avant l'heure' ou 'Franco grand-père idéal', ironise un proche de Bruno Le Maire.


"Que pèsent les victimes du #Che à coté d'un hommage à leur bourreau ? ", interroge de son côté le philosophe Raphaël Enthoven.


Le journaliste Frédéric Martel estime quant à lui qu'Anne Hidalgo rend homme à l'un "des pires dictateurs du XXe siècle".


"C'est une honte", s'indigne un autre journaliste.


Des utilisateurs du réseau social, plus anonyme, condamnent également les propos d'Anne Hidalgo.


L'exposition "Le Che à Paris" est gratuite. Elle se tient à l'Hôtel de ville de Paris jusqu'au 17 février 2018.
"L'exposition explore plusieurs facettes du Che : le lecteur insatiable, le sportif, le voyageur, le guérillero, le marxiste aspirant à voir émerger l''homme nouveau', le médecin-phytothérapeute, mais aussi le poète, le photographe et l'amateur d'art", détaille la ville de Paris sur son site.
 
1113 commentaires - Le Che, "une icône militante et romantique" selon Anne Hidalgo : des propos qui ne passent pas
  • inculte elle ne connait rien à l histoire

  • avatar
    catala13  (privé) -

    Ce qui ne devrait pas passer, c'est le pillage des ressources des pays d'Amérique latine par les géants de l'industrie pétrolière, minière ou agro-alimentaire des USA et peut-être même de l'Europe. Ce serait les violences faites aux femmes et aux hommes de ces pays au nom de cette économie dite libérale pour les déposséder de leurs terres ou de leurs ressources.
    Qu'on se rappelle qui a commandité l'agression miltaire contre le palais présidentiel de la moneda qui aurait amené Salvador Allende au suicide pour ne pas se rendre, avant que son pays ne tombe sous la coupe réglée de la dicature Pro-Américaine de Pinochét ?
    Qui a organisé l'éradication par les virus des indiens d'amazonie dont les terres faiasaient rêver les exploitations intensives de palmiers à huile
    Qui a ordonné aux militaires boliviens d'assassiner le Che désarmé après l'avoir fait prisonnier avec l'aide des Rangers et bérets berts des USA et, pour protéger les interets des multinationatles pétrolères américaines en Bolivie ?
    Il ya des faits qui ne passeront jamais !

  • C'est vraiment une grande malade...

  • Pas étonnant que son idole soit un sanglant revolutionaire elle a oubliee ses amis repunlicains espagnols tout aussi sanglants

  • avatar
    Rene69  (privé) -

    Comment honorer un homme qui a du sang sur les mains.Il a tué,il a violé,il a pillé,etc...etc...Comment peut on mettre a la pointe de l'arbre ce genre de personnage.C'est comme si demain la mairie de Paris organisait une exposition en hommage sur Adolf Hitler.C'est tombé bien bas.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]