Le 10 mai 1968 vu par Jean-Bernard Pouy : la bataille, la vraie

Le 10 mai 1968 vu par Jean-Bernard Pouy : la bataille, la vraie
Le 24 mai, gare de Lyon à Paris. Nous publierons chaque jour de mai une photographie de Claude Dityvon, autodidacte, mandaté par aucun journal, qui a suivi les événements de Mai 68 au jour le jour. Loin du photoreportage, ses ...
A lire aussi

Libération, publié le mercredi 09 mai 2018 à 20h26

J'avais 22 ans, pas un perdreau de l'année, les manifs, je connais, en général bien rangé dans le cortège, les flics, je connais, avec leur képi, leur noire pèlerine et leur «bidule», la longue matraque souple et douloureuse, de vraies caricatures à la Daumier, même si je me souviens parfaitement de Charonne et de la mort, et même si je fais la différence avec les gardes mobiles, alors, le 22 mars, quand les éléments de langage ont radicalement changé, les muscles déliés, les casques de moto multipliés, quand les services d'ordre étudiants se sont structurés, quand la baston est devenu obligatoire, déjà, deux jours avant, du moins je crois, pardon mais ça fait presque cinquante ans, le 3 et aussi le 6, ça a chauffé au Quartier latin, gaz lacrymos, blessés,

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.