Laurent Berger: "je ne crois pas à la convergence des luttes"

Laurent Berger: "je ne crois pas à la convergence des luttes"
Laurent Berger à l'Elysée à Paris le 13 octobre 2017
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 05 avril 2018 à 10h45

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a critiqué jeudi la stratégie de "convergence des luttes" prônée notamment par la CGT, estimant que cette "approche politique" est un "leurre" pour les travailleurs.

"Je ne crois pas à la convergence des luttes", a déclaré le patron de la CFDT sur RMC et BFMTV, soulignant qu'il s'agissait d'un "point de désaccord" avec la CGT.

"La convergence des luttes, c'est une approche politique. Je ne suis pas dans une approche politique (...). Je crois à des résultats secteur par secteur", a expliqué M. Berger.

"Aujourd'hui, je préfère travailler sur les Ehpad (maisons de retraite, ndlr), sur Carrefour, sur (le volailler) Doux, sur les hôpitaux, sur la justice", a-t-il énuméré, ajoutant que "quand on veut faire croire que c'est en conjuguant tous ces mécontentements qu'on obtiendrait des résultats concrets pour les travailleurs, on les leurre".

"Arrêtons les jeux de posture", a-t-il lancé, renvoyant dos à dos le gouvernement qui "pense qu'il lui faut une bonne opposition bloc contre bloc pour montrer qu'à la fin il gagne" et les "organisations syndicales qui considèrent qu'elles sont dans un rôle politique".

M. Berger a par ailleurs confirmé que la CFDT ne participera pas à la journée de mobilisation du 19 avril car "la CGT l'a annoncé sans en avertir personne et en faisant croire qu'elle serait le +lider maximo+ du mouvement social français", ce qui est selon lui "une profonde erreur".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.