La Ville de Paris compte dénoncer le contrat Autolib

La Ville de Paris compte dénoncer le contrat Autolib
En 2011 à Paris.

Libération, publié le mardi 12 juin 2018 à 21h55

Paris et les communes du syndicat Autolib Vélib Métropole sont-ils pieds et poings liés avec Bolloré jusqu'en 2023 ? Juridiquement sans doute, mais dans les faits, pas sûr. La maire de Paris, Anne Hidalgo, suivie par son exécutif, envisage sérieusement de dénoncer le contrat qui lie les collectivités à l'exploitant d'Autolib.

Selon une source proche du dossier, la réunion qui a eu lieu lundi soir à l'hôtel de ville avec Renault, PSA, BMW, Volkswagen, Daimler, Drivy, Ubeeqo, Zipcar, Citiz, Communauto, Car2Go, Vulog, Zencarz, Sixt, Hertz et Clem', a achevé de convaincre la maire qu'il fallait en finir avec le système d'aujourd'hui. «Les professionnels étaient tous stupéfaits par le montant des déficits d'exploitation dont se plaint Bolloré», raconte un des participants.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.