La très surprenante reconversion d'Hervé Mariton

La très surprenante reconversion d'Hervé Mariton©Wochit

6Medias, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 13h40

Il avait annoncé vouloir "se ressourcer", "inventer du neuf", et éviter la routine. C'est chose faite pour Hervé Mariton, qui avait tenu ces propos au micro de RMC en mai dernier.

L'ancien député Les Républicains a tourné la page de la politique pour s'atteler à l'écriture. C'est ce que l'on apprend dans les colonnes du JDD ce dimanche.



L'ancien candidat à la présidence LR se consacre désormais à "l'écriture d'un livre sur Alexandre Soljenitsyne, mais aussi d'une pièce de théâtre autour du discours de Harvard prononcé en 1978 par le dissident soviétique". Hervé Mariton ne s'arrête pas là. Il compte également monter sur les planches pour jouer lui-même l'acteur. L'ancien élu entame donc "une longue pause" dans sa carrière politique, même s'il reste toujours maire de la ville de Crest dans la Drôme.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
32 commentaires - La très surprenante reconversion d'Hervé Mariton
  • Marmiton !!!!!!!!il se met aux recettes de cuisine politique

  • Ce n'est pas vraiment une reconversion, quelle différence entre politique et théâtre, cela reste de la comédie.

  • MARITON, intermittent du spectacle? Trouvez-vous qu'ils ne sont pas assez nombreux à vivre de nos impôts. Les politiques ou les intermittent c'est nous qui les indemnisons avec nos impôts. STOP

  • Politique ou acteur, toujours une scène des micros et caméras et un public. Bonnet blanc et blanc bonnet.
    La seule différence c'est les grasses indemnités qui ne tombent pas à la fin du mois même sans jouer!

  • La démagogie en grand , l'illusionnisme en très grand.....En tout cas pour tous ceux qui vivent à partir de leur travail(je ne parle pas seulement des salariés, mais aussi des professions libérales ) voient bien qui va bénéficier et ceux qui vont trinquer. Pour ceux , les 10% les plus riches, ceux qui ont déjà 500 fois le SMIC actuel, perdre par le risque 50% c'est se reprouver avec 250 fois le SMIC...Où est donc la prise de risque? Quand pour 10 € un artisan pourra être déclaré en faillite ou un salarié ne plus avoir d'emploi,ni de salaire du jour au lendemain? La loi travail touche 18 millions de salariés et pas seulement des smicards...