La réforme des retraites est la "première" à mettre en œuvre après la crise, estime Bruno Le Maire

La réforme des retraites est la "première" à mettre en œuvre après la crise, estime Bruno Le Maire
Bruno Le Maire à Paris, le 28 septembre 2020.

, publié le mardi 29 septembre 2020 à 09h47

Cette réforme de structure est nécessaire pour permettre de rembourser la dette engendrée par la crise du coronavirus, selon lui.

Si "la sécurité sanitaire est la priorité absolue" à l'heure actuelle, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a estimé, mardi 29 septembre, qu'il était "indispensable" de mener la réforme des retraites dès la fin de la crise sanitaire.

"Toute la dette liée à cette crise économique, c'est de l'investissement, a-t-il déclaré sur France Inter. Il faudra la rembourser, mais ce remboursement viendra quand nous aurons retrouvé la croissance. Nous la rembourserons par de la croissance, par un principe de responsabilité sur les finances publiques -c'est pas 'open bar'- et par des réformes de structures que je continue à estimer indispensables. La première d'entre elles étant la réforme des retraites."


"Il faut faire cette réforme au moment où le président de la République et le Premier ministre le jugeront utile, a-t-il encore indiqué. Mais elle est nécessaire pour rétablir l'équilibre des comptes sociaux, pour garantir aux jeunes générations qui entrent sur le marché du travail qu'eux aussi auront une retraite, et pour avoir un système plus simple, plus juste et plus lisible."

Quelle échéance, donc ? Pour Bruno Le Maire, la France verra le bout du tunnel dans deux ans. "On a fait preuve de réalisme depuis le début de la crise, a expliqué le ministre. (...) Je dis aux Français : nous allons vous sortir d'affaire, ça prendra du temps, et nous mettrons deux ans avant de retrouver le niveau de développement économique que nous avions avant la crise."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.