La réforme de la Constitution ne plaît guère

La réforme de la Constitution ne plaît guère©VINCENT ISORE / MAXPPP

franceinfo, publié le jeudi 05 avril 2018 à 12h41

Emmanuel Macron l'avait promis avant son élection à la tête de la France. Ce mercredi, le Premier ministre a dévoilé ses arbitrages sur la réforme des institutions. "Ces textes contribueront à rénover profondément la vie politique et parlementaire dans un souci de responsabilité, de représentativité et d'efficacité", a déclaré Édouard Philippe. Première mesure : la baisse d'un tiers du nombre de parlementaires pour passer à 404 députés et 244 sénateurs. La mesure est populaire, mais Bastien Lachaud, député France insoumise redoute un affaiblissement du pouvoir législatif.

15% de proportionnelle pour 2022

Autre changement : il y aura 15% de proportionnelle dès les législatives de 2022, ce qui représente une soixantaine de sièges. De la France insoumise au Front…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.