La "paix civile de Marine Le Pen, elle se ferait au son du canon", estime Gabriel Attal

La "paix civile de Marine Le Pen, elle se ferait au son du canon", estime Gabriel Attal
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, le 30 avril 2021.

publié le dimanche 02 mai 2021 à 14h30

La présidente du Rassemblement nationale a estimé samedi que "si Emmanuel Macron, pour le plus grand malheur de la France, était amené à effectuer un deuxième mandat, le chaos serait absolument général".

"Marine Le Pen parle de chaos avec nous, de paix civile avec elle, alors même qu'il y a encore quelques jours, elle soutenait l'idée d'un putsch armé hors de tout cadre démocratique pour intervenir en France contre la République, alors même qu'elle soutient des groupuscules type Génération identitaire, qui prêchent la haine et les actions violentes", a vivement dénoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal dimanche 2 mai sur Europe 1-Cnews-Les Echos



Il répondait aux accusations lancées la veille par la présidente du Rassemblement nationale. "Si Emmanuel Macron, pour le plus grand malheur de la France, était amené à effectuer un deuxième mandat, le chaos serait absolument général", affirmait Marine Le Pen. "Nous venons de vivre quatre ans de chaos, de désunion, de fragmentation. C'est un mandat de violence et particulièrement de violence à l'égard du peuple français", soulignait-elle. 

La cheffe du RN "a soutenu une tribune qui appelait à un putsch armé, y compris de militaires d'active", a rappelé le porte-parole du gouvernement, évoquant la tribune de militaires qui ont menacé d'intervenir face au "chaos croissant" qui règne à leur yeux en France. Marine Le Pen avait indiqué "partager leur affliction, leur constat" et avait invité les militaires signataires à se "joindre à l'action (du RN) pour prendre part à la bataille qui s'ouvre".

Selon Gabriel Attal, la "paix civile de Marine Le Pen, elle se ferait au son du canon". "C'est ça que les Français savent très bien. Personne ne croit en réalité à ce qu'elle est en train de dire", a-t-il estimé. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.