"La Marseillaise" punk du député LFI François Ruffin

"La Marseillaise" punk du député LFI François Ruffin
Le député Insoumis de la Somme François Ruffin à l'Assemblée, le 3 juillet 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 11 juillet 2019 à 18h16

Cette version de l'hymne national se veut "un chant de lutte pour aujourd'hui", a expliqué le député Insoumis de la Somme.

À trois jours du 14-Juillet, le député de la Somme François Ruffin a publié sur son compte Twitter une version revisitée de "La Marseillaise", enregistrée à l'invitation et avec le groupe punk La Horde. Intitulée "Ma Marseillaise", cette version de l'hymne national a pour vocation d'être reprise "pour en faire un chant de lutte", a expliqué le député, interrogé par Les Inrocks. "Je considère que c'est un symbole qu'on ne doit pas laisser au FN.

Je l'ai donc adapté pour en faire un chant de lutte pour aujourd'hui", argue-t-il. 


Sur son site, François Ruffin explique avoir accepté la proposition du groupe La Horde parce qu'il a "fantaisie de mettre dans (s)a vie un petit brin de fantaisie" et que "faire chanteur, être Brel rien qu'une heure durant, (il) en a rêvé gamin" - même s'il chantait mal et qu'il avait toujours eu 0 en chant. Autre raison évoquée par le député : "ce jour férié est vidé de tout son contenu révolutionnaire. La Bastille et 1789 ne sont pas évoqués lors des cérémonies officielles", constate-t-il. "Alors, y remettre un parfum de révolution en chanson", écrit-il.

Dans sa version de "La Marseillaise", le refrain est devenu : "Allons enfants de nos pays, le jour d'espoir est arrivé, contre nous de la tyrannie, tout un peuple doit se lever". "Entendez-vous à l'Assemblée, ces ministres, ces députés, qui viennent partout nous répéter, qu'il faut qu'on libère la croissance, pas de croissance sans confiance, la confiance dans la concurrence, la concurrence notre seule chance, il faut affronter le marché, le grand marché mondialisé et savoir faire des sacrifices, on ne peut plus vivre comme jadis, faut accepter, faut s'adapter, dans les retraites il faut tailler et la santé doit rapporter, les autoroutes il faut brader", clame François Ruffin. 

"Les voyez-vous à la télé ces milliardaires, ces PDG, tout juste bons à radoter. Travaillez plus pour gagner plus, consommer plus et produire plus, il faut bien vendre pour acheter et exporter pour importer, même si bien sûr l'environnement, l'environnement c'est important, on jure à Davos tous les ans, que le réchauffement climatique, que la mer pleine de plastique, ça nous inquiète fortement", chante encore le député de la Somme, reprenant un thème qui lui est cher.

Sur Twitter, les réactions sont partagées entre amusement, critiques et soutiens. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.