«La marge de sécurité [pour le déficit public de la France] est faible, il faut tenir les objectifs.»

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 20h46

«Peut mieux faire» : c'est en substance l'appréciation rendue par la Commission européenne au bas de l'évaluation du projet de loi de finances de la France pour 2018. Le premier budget de l'ère Macron présente, selon Bruxelles, un «risque de non-conformité» avec les règles de l'UE puisqu'il présente «un écart important» avec «la trajectoire d'ajustement requise» pour réduire son déficit public et sa dette. Emmanuel Macron et son ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, vont donc devoir patienter quelques mois avant de se féliciter d'un retour de la «crédibilité de la France» sur la scène européenne. Les deux hommes lient en effet cette question politique à la situation économique du pays. Si, en termes de déficit public, la France devrait tout…

Lire la suite sur Libération

 
2 commentaires - «La marge de sécurité [pour le déficit public de la France] est faible, il faut tenir les objectifs.»
  • Macron, avec ses dépenses somptueuses va démolir tout ça en moins de temps qu’il faut pour le dire !

  • l'on nous parle toujours du déficit voté dans allégresse générale tous les ans, mais jamais de la dette publique de 2 220 milliards qui est approvisionnée tous les ans avec les déficits prévus ou imprévus , très bientôt nous ne travaillerons plus que pour rembourser cet argent,

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]