La mairie de Paris accusée d'avoir vacciné des "VIP" au détriment des personnes prioritaires

La mairie de Paris accusée d'avoir vacciné des "VIP" au détriment des personnes prioritaires
Des personnes âgées attendent d'être vaccinées, le 18 janvier à la mairie du 13e arrondissement de Paris.

publié le vendredi 29 janvier 2021 à 12h30

La CGT de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, qui est un centre de vaccination de la capitale, assure que la Mairie a fait vacciner des "privilégiés" "non médicalement prioritaires". La municipalité dément tout "passe-droit". 

"Il n'y a eu aucun passe-droit".

La mairie de Paris assure, vendredi 29 janvier, que les fonctionnaires de l'Hôtel de ville vaccinés contre le coronavirus à l'hôpital Hôtel-Dieu sont bien prioritaires. 




"On a vérifié chaque nom, chacun des agents qui avait pu bénéficier d'une vaccination à l'Hôtel-Dieu, on confirme qu'il n'y a eu aucun passe-droit", assure à l'AFP Antoine Guillou, adjoint à la mairie chargé des Ressources humaines. "Tous les agents qui ont été vaccinés sont des agents qui répondent aux critères définis par les autorités de santé", indique-t-il. "De ce point de vue-là les propos de la CGT de l'Hôtel-Dieu sont tout à fait diffamatoires".

Les "équipes sont obligées de refuser des soignants et des personnages âgées vulnérables"

Dans un communiqué du 26 janvier, la CGT de l'Hôtel-Dieu accuse la mairie de Paris d'avoir accordé des passe-droits à une partie de son personnel, qui aurait reçu une injection de vaccin contre le coronavirus aux dépens du public prioritaire. Les "équipes sont obligées de refuser des soignants et des personnages âgées vulnérables alors que leur est imposée la vaccination de personnels de la mairie de Paris et autres VIPs non médicalement prioritaires", dénonce le syndicat, qui évoque des "privilèges" et "passe-droits d'un autre temps". 



En plein débat sur la pénurie de vaccins, ces accusations ont été relayées par l'opposition, qui a appelé la maire de Paris Anne Hidalgo à faire toute la transparence. 

Les personnels de la Ville, "moins de 5% des vaccinations"

Selon la mairie de Paris, 2.000 agents municipaux - personnels de santé et médicosociaux de plus de 50 ans ou présentant des facteurs de risques - sont éligibles à la vaccination, conformément aux critères fixés par les autorités sanitaires. Au 27 janvier, 1.119 agents étaient inscrits, 475 vaccinations ont été réalisées et 113 sont programmées. "11.517 personnes ont été primo-vaccinées à ce jour à l'Hôtel-Dieu, les personnels de la Ville de Paris représentent donc moins de 5% des vaccinations", souligne la mairie. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.