La lettre de menace de Richard Ferrand à tous les députés

La lettre de menace de Richard Ferrand à tous les députés©Wochit

6Medias, publié le mardi 13 novembre 2018 à 16h45

Le président de l'Assemblée nationale a envoyé une lettre à tous les députés. Son but, rappeler à l'ordre les fauteurs de troubles, explique Europe 1, jusqu'à évoquer des sanctions importantes.

Attention aux écarts ! Le président de l'Assemblée nationale veille au grain.

Dans une lettre adressée à tous les députés, Richard Ferrand brandit des menaces. Celui qui "chahute" ou "perturbe" les débats sera sanctionné, rapporte Europe 1. "Je vous informe que j'entends désormais appliquer ces sanctions, chaque fois que les circonstances l'exigeront", dit-il dans ce courrier.



Des menaces suivies d'actes, puisque Richard Ferrand explique avoir déjà prévenu les huissiers du Palais Bourbon en cas de manquements aux règles. Le président de l'Assemblée nationale reproche à ses collègues députés des comportements déplacés.

Lourdes sanctions

Sont pointées du doigt, des tenues négligées, des appels en pleine séance ou le fait de filmer l'intérieur de l'hémicycle. Le député du Finistère souhaite aussi reprendre ceux qui brandissent des "tracts ou pancartes". "Ces comportements ternissent fortement l'image du débat parlementaire et de notre institution" alors que "c'est par ces images (...) que nos compatriotes se figurent la fonction de représentation que nous incarnons", rappelle-t-il.

Avant de préciser que l'Assemblée nationale n'est ni "un campus ni un camping", rapport à ceux qui rentrent avec des sacs volumineux par exemple.
En cas de violation à ces règles, les sanctions iront d'une amende prélevée sur l'indemnité parlementaire (1 400 euros sont évoqués), à l'exclusion pendant quinze jours, voire 30 en cas de récidive, relate Europe 1. François Ruffin en avait fait les frais en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.