La grosse colère du député communiste André Chassaigne contre Richard Ferrand

La grosse colère du député communiste André Chassaigne contre Richard Ferrand©Source L'Opinion.fr
A lire aussi

Source L'Opinion.fr, publié le jeudi 29 juin 2017 à 07h33

André Chassaigne a dénoncé le fait que Richard Ferrand et le groupe LREM ne veulent pas laisser deux fauteuils de vice-président à l'opposition comme il en est traditionnellement coutume. Séance mouvementée à l'Assemblée nationale mercredi soir.

Aux alentours de 22h30, François de Rugy, a demandé que l'on passe à l'élection des vice-présidents. En l'absence des postulants républicains, retirés volontairement, le groupe LREM a présenté cinq candidats. Le groupe Modem, quant à lui, a avancé un nom issu de ses rangs.



Les vice-présidents étant au nombre de six dans l'Assemblée, la majorité concourrait donc pour le grand chelem. D'ordinaire, deux vice-présidents sont choisis au sein de l'opposition. Une situation qui a énervé André Chassaigne. Le député communiste a poussé un coup de gueule remarqué et s'en est pris à Richard Ferrand, le président du groupe LREM. « Qu'est-ce que c'est que cette façon de fonctionner ? Est-ce que c'est cela la nouveauté ? Le nouveau monde ? C'est cela la nouvelle politique que vous voulez introduire dans cet hémicycle » a-t-il interrogé furieux avant de dire que tout cela était « petit ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
323 commentaires - La grosse colère du député communiste André Chassaigne contre Richard Ferrand
  • Une certitude : il n'y a rien de pire que de ne pas être sérieux et se prendre au sérieux !

  • Il y a des grosses colères qui portent à rire. Et c'est toujours lorsque le comédien est médiocre.

    Car l'autre est très bon !!!

  • qu'attendre de plus de ce genre de personnage de LREM.
    et LREM à voulu donner des leçons mais quelle honte

  • Le nouveau monde n'est plus le communisme...

  • Ce qui est important c'est de sortir du merdier auquel Macron a participé tant comme conseiller de Hollande que comme son ministre. Et maintenant, sans le dire, on donne raison à Fillon, à son jugement, à son programme et à son sens de l'Etat, n'en déplaise à ses détracteurs organisés pour le pousser hors de la politique et du service de la nation!