La France sous les 3% de déficit public

La France sous les 3% de déficit public©MAXPPP

franceinfo, publié le mardi 27 mars 2018 à 12h33

Les comptes de l'État sont dans les clous budgétaires européens. En atteignant 2,6% du PIB en 2017, le déficit est repassé sous la barre des 3%, la limite fixée par Bruxelles. Une première depuis dix ans. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'en félicite : "C'est la preuve que la stratégie qui a été définie par le président de la République est la bonne".

La dette augmente encore

Une croissance en hausse de 2%, des recettes fiscales en augmentation, une consommation soutenue, autant de facteurs qui explique ce bon résultat, qui reste néanmoins bien loin de la moyenne européenne (0,9%). La dette publique continue de s'accroître en revanche : 2 218 milliards d'euros, soit 66 milliards de plus qu'en 2016. Une hausse qui inquiète, car la dette atteint 97% de la richesse…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - La France sous les 3% de déficit public
  • Merci aux retraités qui avec l'augmentation de la CSG ont permis de ramener le déficit à 2,6°/° du PIB !!!

  • avatar
    Barberouge  (privé) -

    Merci la croissance mondiale qui entraîne la croissance française , par contre ,la dette elle, continue son ascension vertigineuse avec les dépenses de l'état qui ont augmenté de 2% en 2017 .
    L'augmentation prévisible des taux d'intérêts va vite rattraper la France !

  • oui bien sur ,mais au détriment de la dette, et c'est pas fini. supprimons les dépenses inutiles comme tous les privilèges des régimes spéciaux et ceux des élus.

    C'est surtout avec les impôts que paient les pauvres et les classes moyennes. Les plus riches nous disent "merci".

  • Et oui, mais à quel prix pour le contribuable? Et l'on s'aperçoit que ce sont toujours les mêmes qui "trinquent" et les mêmes qui profitent.

  • avatar
    sansdentmaishonnete  (privé) -

    alleluia : la prochaine étape , c'est de solder la dette de plus de 2200 milliards d'euros ... et c'est là que nos épargnes seront aspirées :n'oublions pas qu'un décret de l'UE , l'a prévu ! Soyez attentifs la spoliation arrive !

    CHUT .il ne faut rien dire

    avatar
    sansdentmaishonnete  (privé) -

    lanlan66 : Mince , trop tard ... je l'ai dit !!