"Nous ne céderons rien à la violence" : la réaction de la députée LREM Coralie Dubost après son agression

"Nous ne céderons rien à la violence" : la réaction de la députée LREM Coralie Dubost après son agression
©Panoramic

publié le jeudi 21 octobre 2021 à 16h28

Coralie Dubost, députée LREM de l'Hérault, et son compagnon ont été agressés dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 octobre, en pleine rue, dans la capitale. Le couple s'est fait subtiliser des effets personnels estimés à plusieurs milliers d'euros, précisent CNews et BFMTV.

Sur Twitter, l'élue a expliqué "ne rien [céder] à la violence". 

Députée de la troisième circonscription de l'Hérault, Coralie Dubost a été violemment agressée et dépouillée par un groupe d'individus dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 octobre. Selon les explications de BFMTV, l'élue LREM sortait d'un restaurant situé dans le 7ème arrondissement de Paris et s'apprêtait à rentrer à son domicile parisien avec son compagnon lorsqu'elle a été prise pour cible. Des individus auraient alors encerclé le couple, fait chuter la députée et lui auraient dérobé son sac à main, précise de son côté CNews.


Les agresseurs s'en seraient également pris à son compagnon, qu'ils auraient étranglé, détaille la chaîne. C'est ainsi qu'ils seraient parvenus à dérober tous les effets personnels du duo. Le média indique également que les agresseurs étaient au nombre de trois ou quatre. Jeudi 21 octobre, la députée de l'Hérault a réagi sur Twitter, comme le précise Le Parisien. "Nous avons été agressés, comme, malheureusement, de trop nombreux Français", a-t-elle écrit, avant de remercier les forces de l'ordre et "le médecin qui ont pris en charge". Coralie Dubost, toujours sur le réseau social, a ensuite tenu à apporter son soutien à "toutes les victimes en France", et de conclure : "Mon action de femme, citoyenne et élue continuera de se mobiliser pour le droit à une vie paisible. Nous ne céderons rien à la violence, ni à la peur."

Plusieurs milliers d'euros volés

Selon BFMTV, les assaillants sont repartis avec une montre de luxe estimée à 12 000 euros, un sac contenant le badge de l'Assemblée nationale de la députée de la majorité présidentielle et 2 000 euros en espèces. Le Midi Libre ajoute que Coralie Dubost n'a pas été conduite à l'hôpital et aucun pronostic vital n'est engagé. Malgré le choc causé par cette agression, Coralie Dubost était tout de même présente ce mercredi dans l'Hémicycle. La police judiciaire s'est d'ores et déjà saisie de l'affaire. Selon les précisions de BFMTV, une enquête a ainsi été ouverte pour vol avec violence et a été confiée à la troisième DPJ. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.