La députée LREM, Claire O'Petit, condamnée pour "fautes de gestion"

La députée LREM, Claire O'Petit, condamnée pour "fautes de gestion"
La députée La République en marche (LREM) de l'Eure, Claire O'Petit, le 24 juin 2017 à l'Assemblée.

Orange avec AFP, publié le samedi 21 octobre 2017 à 22h20

La députée LREM de l'Eure, Claire O'Petit, a été condamnée pour "fautes de gestion" le 19 octobre par la Cour d'appel de Paris. L'ancienne chroniqueuse des "Grandes Gueules" sur RMC n'a pas le droit de diriger une entreprise pendant 5 ans.

Cela ne l'empêchera cependant pas d'exercer son mandat parlementaire.

Comme l'explique Paris Normandie, qui a révélé l'information, la Cour d'appel a confirmé la décision prise en novembre 2016 par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). L'élue est condamnée pour manquements comptables dans une affaire de gestion de société. Il s'agit de l'Agence de développement et de proximité (ADCP) - récemment placée en liquidation judiciaire -, dont elle était la représentante légale. La députée devra également verser la somme de 3.000 euros au liquidateur judiciaire.



"LA COUR D'APPEL RECONNAÎT MON HONNÊTÉ"

"Condamnée pour manquements comptables, la Cour d'appel reconnaît mon honnêteté pour tout le reste. Ni détournement, ni enrichissement", a réagi l'élue normande, ce samedi 21 octobre sur son compte Twitter. "Dans ce jugement, il n'y a ni vainqueur ni vaincu', a lui estimé son assistant parlementaire, Jim Dhoedt. "Des politiques ont été condamnés à des peines bien plus graves, à de l'inéligibilité parfois, et sont revenus. L'affaire de Claire O'Petit, c'est de la gnognotte par rapport à tout ça". Et d'ajouter : "Les juges lui reprochent une certaine légèreté dans sa comptabilité. Et au fond, cela correspond au caractère de la députée".



L'investiture de Claire O'Petit aux dernières législatives avait été très critiquée au sein du mouvement En Marche. La commission d'éthique du mouvement avait même été saisie après certains de ses propos dans l'émission de RMC.

Ambulancière, responsable commerciale dans le para-médical, toiletteuse pour chiens, commerçante de lingerie fine, représentante, démonstratrice de robot ménagers... Claire O'Petit s'est fait connaître en prenant la tête d'un mouvement de fronde des commerçants contre la municipalité communiste de Saint-Denis, avec occupation de la mairie. C'est à cette occasion que RMC avait remarqué, il y a plus de 12 ans, cette fille d'une mère cégétiste.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
524 commentaires - La députée LREM, Claire O'Petit, condamnée pour "fautes de gestion"
  • condammnée pour faute de gestion!!! mais elle est elue pour voter des lois !! cherchez l'erreur!

  • On est en droit d'attendre davantage semble t-il d'un député que de la "légèreté".

  • Je n'ai pas fait d'expertise de son dossier. Mais O. BESANCENOT a t-il créé une entreprise dans sa vie? A t-il été à son compte? Moi oui. Je peux témoigner de la complexité des règles comptables et fiscales françaises ayant une formation de comptable et de fiscaliste...Alors "cou-couche médor" (BESANCENOT)

  • je croyais que LREM avait voté une loi de "moralisation publique"... pour les autres, peut-être, pas pour eux...

  • Si quelqu'un lance une pétition pour demander son exclusion de l'assemblée nationale ou sa démission, je signe des 2 mains