La contrôleure générale des prisons s'inquiète des atteintes aux droits des migrants

La contrôleure générale des prisons s'inquiète des atteintes aux droits des migrants

Un centre de rétention administrative.

Libération, publié le mercredi 28 mars 2018 à 10h01

«Le contrôleur général des lieux de privations de liberté (CGLPL) ne peut que s'alarmer de la manière dont la question des migrants est actuellement abordée. [...] Les constats effectués mettent en évidence des difficultés qui résultent d'un durcissement de la politique migratoire.» Dans l'avant-propos de son rapport d'activité annuel, publié ce mercredi, Adeline Hazan se montre claire : le traitement des migrants, aujourd'hui en France, est préoccupant. Libération a consulté le rapport de cette instance publique indépendante, qui vérifie que le droit est bien respecté dans les prisons, les centres de rétention ou encore les hôpitaux psychiatriques. En 2017, elle a visité six centres de rétention administrative (CRA), quatre services de la police aux…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - La contrôleure générale des prisons s'inquiète des atteintes aux droits des migrants
  • Cette dame a mal choisi son moment pour se plaindre du traitement réservé aux migrants.
    Les Français, dans leur immense majorité, sont encore moins réceptifs à ce discours depuis vendredi dernier.
    Et certains pensent même que ce genre de message confine à la complicité voire à la collaboration passive avec l'ennemi de l'intérieur.

  • Il faut dire à cette Dame que les prisons ne devrait pas être le Club Med, Encore une fonctionnaire inutile, voila au notre gouvernement devrait faire le ménage par le vide.

  • elle n a qu a les prendre chez elle !!!!!! elle les aime tant !!

  • qu'elle s'occupe des sdf avant les migrants.

  • Elle parle de droit, et la loi elle en pense quoi , qui s'introduit illégalement en France enfreint la loi.