La cacophonie des ministres au menu du séminaire gouvernemental à l'Élysée

La cacophonie des ministres au menu du séminaire gouvernemental à l'Élysée
Emmanuel Macron et le gouvernement au Conseil des ministres, à Paris, le 30 mai 2018.

Orange avec AFP, publié le mercredi 30 mai 2018 à 11h39

La polémique entre Bruno Le Maire et Gérald Darmanin sur les aides sociales a particulièrement irrité le président.

C'est désormais une habitude. Tous les deux mois environ, l'ensemble du gouvernement se retrouve autour du Premier ministre, pour un séminaire de travail où sont évoqués les réformes en cours et à venir.

Ce mercredi 30 mai, Emmanuel Macron -puisque, fait rare, il sera également présent-, a l'intention de recadrer ses ministres après plusieurs couacs de communication, rapporte Europe 1.


Agacé, le président veut remettre de l'ordre dans l'exécutif. "Bercy est beaucoup trop présent!", analyse par exemple un de ses amis cité par Europe 1, notamment à cause des sorties contradictoire de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin sur les aides sociales. "Ce n'est pas un petit couac, c'est une énorme cacophonie", estime un ministre de premier plan. Un sentiment partagé par la base, à l'image du député La République en Marche (LREM) du Maine-et-Loire, Matthieu Orphelin. "Sur la politique sociale, je pense que les Français, aujourd'hui, ont du mal à comprendre. Les déclarations à l'emporte-pièce, avec tout le respect que j'ai pour le ministre, personne n'a besoin de ça", dit-il.

Et pour ne pas donner l'impression que le gouvernement traite tout sous l'angle des coupes budgétaires, Emmanuel Macron aimerait que des ministres comme Muriel Pénicaud (Travail) ou Agnès Buzyn (Santé), soient plus audibles.

Quant à la sortie récente -et les précédentes- de Nicolas Hulot, qui s'est dit déçu que l'interdiction du glyphosate ne soit pas inscrite dans la loi sur l'alimentation, l'Élysée n'a pas souhaité commenter. "Il se confronte à l'exercice du pouvoir", glisse simplement des proches du président, cités par Europe 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.