L'ex-député LREM Orphelin pointe les "arbitrages perdus" de Pompili

L'ex-député LREM Orphelin pointe les "arbitrages perdus" de Pompili
Le député ex-LREM Matthieu Orphelin, le 6 octobre 2020 à l'Assemblée nationale, à Paris

, publié le mercredi 21 octobre 2020 à 15h29

Le député ex-LREM Matthieu Orphelin a estimé mercredi que la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili accumulait les "défaites" et "ne devrait pas endosser des arbitrages perdus" au sein du gouvernement.

"Chaque fois que ça n'avance pas assez vite, c'est une défaite pour la ministre", issue des rangs d'EELV, a déclaré devant l'Association des journalistes parlementaires l'élu du Maine-et-Loire, dont le groupe Ecologie Démocratie Solidarité (EDS) à l'Assemblée vient de disparaître.

"Je ne me réjouis d'aucun des arbitrages perdus", a-t-il ajouté, citant le retour temporaire des néonicotinoïdes, insecticide tueur d'abeilles.

M. Orphelin a aussi évoqué en exemple le "détricotage sans vergogne de la Convention citoyenne sur le climat, dont les principales mesures sont rayées d'un coup de crayon par le reste du gouvernement".

De même sur le budget 2021, en cours d'examen à l'Assemblée nationale, le gouvernement n'est pas "au bon niveau sur la transition écologique": "Il avance à un rythme de petits pas, pas de grandes enjambées", regrette le député.

Mme Pompili peut-elle connaître le même sort que Nicolas Hulot et démissionner? "La situation est très différente" en cette "fin du quinquennat", selon M. Orphelin, proche de l'ancien ministre.

Avec Mme Pompili, "on travaillait ensemble à la création d'Ecologie Démocratie Solidarité" et "en allant au gouvernement, elle savait très bien la situation dans laquelle elle allait se retrouver", a-t-il poursuivi.

Concernant le groupe EDS qu'il coprésidait et qui s'est éteint après le départ vendredi d'une de ses membres, M. Orphelin a dénoncé qu'"avant même sa création, on a vu à l'oeuvre des pressions pour que ce groupe n'existe pas", avec des fuites dans la presse organisées selon lui par "quelqu'un de haut placé à la présidence de l'Assemblée". 

"C'était l'écologie et la solidarité qui se structuraient à l'Assemblée nationale" et "notre groupe dérangeait": "La majorité n'arrivait pas à porter de manière volontariste ni l'écologie, ni la solidarité", analyse-t-il.

Matthieu Orphelin pourrait-il se lancer dans la course à la présidentielle? "C'est l'équipe de France de l'écologie et de la solidarité qu'on doit créer et celui qui portera le brassard du capitaine, qu'on voit ça plus tard", plaide-t-il, réclamant en ce sens une "initiative commune" des "10-15" susceptibles de concourir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.