L'ex-conseillère en communication d'Alain Juppé se lâche

L'ex-conseillère en communication d'Alain Juppé se lâche©Reuters

6Medias, publié le mardi 12 juillet 2016 à 19h50

Emmanuelle Allibert, ancienne conseillère presse d'Alain Juppé limogée récemment, a manié l'ironie de façon grinçante dans un tweet faisant référence aux mauvais sondages de son ancien employeur.

"Les sondages remontent, la communication est au top : sans moi, ça va mieux". C'est ainsi qu'Emmanuelle Allibert a tenu à faire part au grand jour de son sentiment sur son éviction de l'équipe de communication d'Alain Juppé, information donnée le 6 juillet dernier par Le Canard enchaîné.

La jeune femme a ainsi laissé libre cours à son mécontentement sur le réseau social lundi matin avant de finalement supprimer son message. Celui-ci avait cependant déjà été retweeté plus de 50 fois et n'était évidemment pas passé inaperçu.

Les dernières semaines ont été assez compliquées pour Alain Juppé. Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite et du centre, a en effet vu au mois de juin Nicolas Sarkozy réduire nettement l'écart, comme l'a illustré un sondage pour BFM-TV et Le Parisien paru dimanche. Celui-ci donne 38% d'intentions de vote à Alain Juppé (-5% par rapport au mois précédent) et 26% à l'ancien président de la République (+4% par rapport à mai). Un resserrement qui vient tempérer l'enthousiasme qui avait pendant plusieurs mois entouré la campagne de l'ancien Premier ministre.

Dans son tweet, Emmanuelle Allibert fait à la fois référence à ce sondage et à une nouvelle campagne remarquée lancée sur les réseaux sociaux le 11 juillet par les partisans d'Alain Juppé, à base d'un logo "AJ! 2017" et d'un slogan imparable : "cet été mettez de la crème solaire et parlez leur de la primaire". Un membre de l'équipe d'Alain Juppé aurait déclaré en "off" au Lab-Europe 1 qu'Allibert "était loin de faire l'unanimité au sein de l'équipe".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU