L'Elysée recrute un nouveau conseiller en communication

L'Elysée recrute un nouveau conseiller en communication
Joseph Zimet, ici en 2008, est le nouveau conseiller en communication de l'Elysée.

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 20 août 2019 à 16h02

Joseph Zimet, 46 ans, va occuper le poste resté vacant depuis le départ de Sibeth Ndiaye, nommée porte-parole du gouvernement en mars dernier.

Emmanuel Macron s'est choisi un nouveau conseiller en communication : il s'agit de Joseph Zimet, 46 ans, ancien directeur général de la mission interministérielle du Centenaire de la Première guerre mondiale. "Il sera en charge de la presse et de la communication nationale du président", précise l'Elysée.

Il prendra ses fonctions dès cette semaine. Le poste était vacant depuis le départ de Sibeth Ndiaye en mars 2019, nommée secrétaire d'Etat porte-parole du gouvernement. 

Historien de formation, Joseph Zimet, un proche de la mouvance strauss-kahnienne, a été depuis 2012 le chef d'orchestre des cérémonies commémorant la fin de la Grande Guerre. A ce titre, il a organisé "l'itinérance mémorielle" d'Emmanuel Macron dans le nord et l'est de la France à l'automne 2018.

"Une ouverture dans le choix des profils" des conseillers

Auparavant, il avait été responsable de la politique de la mémoire du ministère des Armées, après être passé par la Ville de Paris et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Il a notamment été le collaborateur du socialiste Christian Sautter, ex-membre du gouvernement de Lionel Jospin et adjoint du maire de Paris Bertrand Delanoé. "Son parcours est révélateur de la volonté du président de s'entourer de personnes à l'expertise plus large, avec une ouverture dans le choix des profils", explique l'entourage d'Emmanuel Macron.


Le cabinet présidentiel comptera donc deux conseillers en communication, Nathalie Baudon restant conseillère chargée de la communication internationale. L'Elysée compte en outre recruter un profil plus administratif pour diriger le service de communication, sous l'autorité des conseillers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.