L'économie ralentit, mais Pénicaud joue la confiance

L'économie ralentit, mais Pénicaud joue la confiance
La ministre du Travail Muriel Pénicaud à l'Elysée, le 12 juin.
A lire aussi

Libération, publié le mardi 12 juin 2018 à 19h28

«La croissance, c'est d'abord une question de confiance», a expliqué mardi matin la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, lors des «Rendez-vous de Grenelle» organisés à son ministère pour faire un point sur le marché du travail. Alors la ministre veut y croire, malgré la quasi-stagnation de la croissance (plus 0,2% au premier trimestre), le ralentissement des créations d'emplois salariés (48 800 nouveaux postes sur la même période, selon l'Insee, soit une hausse de seulement 0,2%, contre plus de 100 000 au trimestre précédent), ou encore le rebond du chômage (plus 0,2% au premier trimestre, au sens du BIT). Et elle ne veut y voir que des «signaux» auquel il faut prêter «attention».

Rien de trop grave, donc. «La conjoncture du marché du travail reste bonne

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.