L'Assemblée nationale change de moteur de recherche

L'Assemblée nationale change de moteur de recherche
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 13 décembre 2016 (archive)

, publié le dimanche 23 septembre 2018 à 11h20

L'institution a décidé de changer de moteur de recherche pour les ordinateurs et tablettes de ses employés. Exit le géant américain Google, place à Qwant, un moteur français.

Qwant fait son entrée officielle dans le palais Bourbon.

Le moteur de recherche, élaboré par une société européenne basée en France, a été préféré à Google pour équiper le système informatique de l'Assemblée, révèle le Journal du Dimanche dans ses Indiscrets du 23 septembre. Une question demeure : quand ce passage aura-t-il lieu ? "Bientôt", promet le député LREM et questeur Florian Bachelier.



Le gouvernement, à travers la voix du secrétaire d'État chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a récemment fait la promotion de sites et outils informatiques autres que les traditionnels GAFA (acronyme de Google, Apple, Facebook et Amazon) pour naviguer sur Internet. Le moteur de recherche Qwant faisait partie des sites français proposés comme alternative aux géants californiens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.