L'ambassadrice des pôles Ségolène Royal sous le coup d'une enquête

L'ambassadrice des pôles Ségolène Royal sous le coup d'une enquête©Panoramic

, publié le mercredi 15 janvier 2020 à 13h10

Le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire visant Ségolène Royal et ses fonctions d'ambassadrice des pôles, révèle Radio France ce mercredi midi.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance économique, a annoncé mercredi Radio France. Il s'agit de vérifier comment l'ancienne ministre a utilisé les moyens alloués par le Quai d'Orsay et le ministère de la Transition écologique pour son activité d'ambassadrice des pôles : trois collaborateurs et 100 000 euros de frais de mission et de représentation.



Selon les révélations de Radio France mi-novembre, l'ex-compagne de François Hollande a fait travailler ses trois collaborateurs sur des missions sans rapport avec la diplomatie, sur des séances de dédicace de son livre, en visite dans un zoo de Beauval ou inaugurant une aire de covoiturage. Ils auraient également travaillé pour la fondation de Ségolène Royal, Désirs d'avenir pour la Planète.

Ségolène Royal, rappelée à l'ordre par le gouvernement pour indiscipline, a annoncé hier qu'elle quittait son poste qu'elle occupait depuis 2017 bénévolement, mais son éviction sera officialisée le 24 janvier en Conseil des ministres. Le ministère des Affaires étrangères estime qu'elle n'a pas honoré son devoir de réserve en mettant en cause la politique du gouvernement. Ségolène Royal a notamment lancé mi-décembre qu'Emmanuel Macron était "bien sûr" responsable de la crise actuelle, dénonçant "la brutalité de cette réforme des retraites" dont elle demandait le retrait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.