L'Allemagne, un exemple en trompe-l'œil

A lire aussi

Libération, publié le dimanche 08 avril 2018 à 20h16

Le gouvernement français a beau louer avec une belle constance le «modèle allemand» en matière de réforme ferroviaire, il est périlleux de comparer les situations des deux côtés du Rhin. D'abord parce qu'en Allemagne, l'ouverture à la concurrence a eu lieu il y a plus de vingt ans, en 1994, en pleine réunification. Elle a accompagné la naissance de la Deutsche Bahn, fusion de la Bundesbahn (en RFA) et de la Reichsbahn (en RDA), toutes deux dans une situation financière catastrophique. Ainsi le gouvernement Kohl engagea-t-il une réforme d'ampleur, basée sur un modèle mixte. Pour l'Etat allemand, qui éponge la dette (équivalente à environ à 35 milliards d'euros) de la «DB», il s'agit de libéraliser le marché tout en conservant un minimum de contrôle. On met…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.