Juppé : "Parfois, je me demande si j'entends un membre de LR ou du RN"

Juppé : "Parfois, je me demande si j'entends un membre de LR ou du RN"
Le maire de Bordeaux Alain Juppé, le 14 septembre 2018 dans sa ville

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 11h30

Le maire de Bordeaux ne fait plus partie des Républicains et il tient à le montrer. Lors de ses voeux à la presse, l'édile a pris ses distances avec sa famille politique historique, qu'il trouve trop proche de Marine Le Pen.

C'est désormais officiel : Alain Juppé n'est plus membre des Républicains.

L'ex-Premier ministre de Jacques Chirac, cofondateur de l'UMP en 2002, ne paie plus sa cotisation auprès du parti de droite. Mercredi 9 janvier, le maire de Bordeaux a dénoncé un glissement qui s'opère, selon lui, de la droite vers l'extême droite. "Je me reconnais de moins en moins dans cette famille politique, à laquelle je suis pourtant très attaché (...). C'est avec tristesse que je l'ai quittée, mais il y a une dérive vers des thèses qui sont celles très proches de l'extrême droite, et une ambiguïté sur l'Europe", a-t-il déclaré face aux journalistes, réunis pour assister à ses voeux. 


"On assiste à cette espèce de transfusion régulière, et sur les thèmes de fond, il y a des moments où je me demande qui j'entends à la radio ? Un membre de LR ou du RN ?", a insisté le maire de Bordeaux. Le même jour, l'ex-député Thierry Mariani annonçait son départ de LR pour rallier une liste du Rassemblement national aux européennes de mai prochain.

"Cela fait deux ans que j'ai dit que je prenais mes distances avec Les Républicains. Les choses sont acquises depuis bien longtemps", a tranché Alain Juppé. L'ancien candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017 n'a jamais fait mystère de son désaccord avec les positions du président des Républicains, Laurent Wauquiez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.