Juliette Méadel annonce avoir été "radiée" du PS

Juliette Méadel annonce avoir été "radiée" du PS
Juliette Méadel à Paris, le 8 février 2017.

, publié le mercredi 11 avril 2018 à 10h44

L'ancienne ministre n'a pas pu voter lors du congrès du PS, samedi dernier.

"C'est un divorce par "consentement mutuel". L'ancienne secrétaire d'État à l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, a annoncé mardi 10 avril sur franceinfo qu'elle avait été radiée du Parti socialiste juste avant avant son 78e congrès; les 7 et 8 avril derniers.

"Je suis socialiste, mais je ne suis plus membre du PS.

J'en ai été radiée", a-t-elle confié, précisant qu'elle n'avait ainsi pas pu voter lors de l'élection du secrétaire général du parti. "J'ai décidé de ne pas faire de recours. C'est un divorce par consentement mutuel", a-t-elle poursuivi. "Ça s'est passé au moment du congrès. Mon secrétaire de section m'a dit que je ne pouvais pas voter. Donc j'ai été radiée du Parti socialiste", a encore dit celle qui fut porte-parole du mouvement.


"Je continuerai à défendre les idées socialistes et je serai aussi cette héritière d la gauche de gouvernement dans laquelle je crois", a-t-elle conclut.

Samedi dernier, Olivier Faure est officiellement devenu samedi le 13e premier secrétaire du PS, avec 48,37% des voix, lors d'un congrès à Aubervilliers en région parisienne.

Secrétaire d'État à l'aide aux victimes entre février 2016 et mai 2017, Juliette Méadel est aujourd'hui membre du groupe de travail chargé par l'Élysée de définir les contours du futur service national universel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.