Jean-Pierre Simon, étriller les déchets

Jean-Pierre Simon, étriller les déchets

Libération, publié le mercredi 13 juin 2018 à 18h51

Bienvenue à «Burellywood». Le panneau trône à l'entrée de l'exploitation agricole de Jean-Pierre Simon.

Depuis quelques semaines, son hangar de Cirfontaines-en-Ornois (Haute-Marne) s'est transformé en plateau de tournage. La cinquantaine finissante, il «fait l'acteur» aux côtés d'un collectif bigarré qui imagine un monde post-catastrophe nucléaire. De l'autre côté de la butte justement, voici le laboratoire de recherche sur le stockage des déchets nucléaires de Bure dont le halo lumineux gâte la noirceur de la nuit. Cette gêne n'est qu'un premier signal. Selon toute vraisemblance, il y aura bientôt là un centre d'enfouissement (Cigéo) pour accueillir à 500 mètres sous terre des colis de déchets qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d'années.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.