Jean-Michel Blanquer envisage de participer à la "Marche républicaine des libertés"

Jean-Michel Blanquer envisage de participer à la "Marche républicaine des libertés"
Jean-Michel Blanquer devant l'Élysée, le 12 décembre 2018.

, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 19h08

"On a besoin d'entendre qu'une immense majorité des Français ont envie que le pays fonctionne", estime le ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse.

Face à la mobilisation des "gilets jaunes", un appel à une marche de soutien qui se revendique "apolitique" à Emmanuel Macron, baptisée "Marche républicaine des libertés", a été lancé sur Facebook pour le 27 janvier prochain.

Une sorte de contre-manifestation à laquelle certains ministres du gouvernement ont prévu de participer, notamment le ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer. Interrogé à ce propos dans l'émission du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, ce dernier a répondu "ça va de soi".



7.000 personnes ont l'intention de participer

"Tout ce qui va dans le sens du soutien du président de la République, je le ferai", affirme Jean-Michel Blanquer.

Le ministre estime que l'on "a besoin d'entendre qu'une immense majorité des Français ont envie que le pays fonctionne, que le gouvernement ne voit pas empiété ses prérogatives républicaines et démocratiques par des minorités agissantes".

L'idée de cette marche a été lancée par Laurent, un ingénieur toulousain, sympathisant LREM. Ce dernier estime que les attaques contre le président de la République sont allées beaucoup trop loin.

Laurent invite "tous ceux à qui ça parle et qui ont envie de dire à tous les Français 'arrêtons de nous opposer de manière stérile'" à participer. L'initiative est d'ailleurs soutenue par deux collectifs : "STOP. Maintenant, ça suffit" et "Les Foulards Rouges".

À ce jour, plus de 7.000 personnes ont indiqué qu'elles allaient participer à la marche et 22.000 se déclarent "intéressées".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.