Jean-Marc Ayrault bientôt membre du Conseil constitutionnel ?

Jean-Marc Ayrault bientôt membre du Conseil constitutionnel ?
Jean-Marc Ayrault, le 26 avril 2017 à l'Élysée.

, publié le mercredi 28 novembre 2018 à 11h00

Selon RTL, l'ancien président de l'Assemblée nationale et ex-adjoint du maire de Nantes François de Rugy a demandé à son successeur Richard Ferrand que l'ex-Premier ministre soit nommé au sein du Conseil constitutionnel.

Depuis son départ du gouvernement en mai 2017, Jean-Marc Ayrault s'est montré relativement discret. L'une de ses dernières prises de position remonte à janvier dernier, au moment de l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qu'il a longtemps soutenu en tant que maire de Nantes.



François Hollande, dont il fut le Premier ministre entre 2012 et 2014, s'interrogeait néanmoins récemment sur son sort, rapporte ce mercredi matin 28 novembre RTL. "On ne l'entend plus dans les médias, on a dû lui promettre quelque chose", aurait-il souligné ironiquement. L'ex-chef de l'État a "peut-être vu juste", souligne la station selon qui le socialiste se serait vu promettre une place au Conseil constitutionnel. Son ex-adjoint à la mairie de Nantes et actuel ministre de la Transition écologique François de Rugy l'aurait en effet demandé à son successeur à la présidence de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

Le Conseil constitutionnel se compose de neuf juges nommés pour neuf ans et renouvelés par tiers tous les trois ans, auxquels il faut ajouter les anciens présidents de la République qui sont membres de droit. Les Sages sont désignés respectivement par le président de la République, le président du Sénat et le président de l'Assemblée nationale, à raison d'un tiers chacun.



Le prochain renouvellement est prévu en février 2019. Trois sièges doivent donc se libérer. En plus de Jean-Marc Ayrault, un siège serait réservé à l'ex-ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, redevenu sénateur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.