Jean-Luc Mélenchon visé par une demande de levée d'immunité parlementaire

Jean-Luc Mélenchon visé par une demande de levée d'immunité parlementaire
Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale, le 23 mai 2018.

Orange avec AFP, publié le jeudi 24 mai 2018 à 10h17

Le leader de La France Insoumise a refusé de se rendre à ses convocations chez la juge d'instruction.

Jean-Luc Mélenchon aurait été mis en cause plusieurs fois pour diffamation mais refuserait de se rendre à ses rendez-vous judiciaires, révèle Le Point. Le leader de la France insoumise est poursuivi par un journaliste du Monde, Paulo Paranaguá, qu'il avait traité d'"assassin".





Des propos qu'il avait tenu sur son blog, en 2012, contre le journaliste auquel il reprochait ses articles critiques envers le Venezuela.

Un vote des députés nécessaire

Convoqué trois fois chez la juge d'instruction, l'ancien candidat à la présidentielle ne s'est rendu à aucun des rendez-vous. Pour les deux premiers, son avocate, Raquel Garrido, avait fait savoir que son client n'était pas disponible. La troisième fois, alors que le juge avait délivré un mandat de comparution, elle a invoqué l'immunité parlementaire de son client.

Face aux refus de Jean-Luc Mélenchon de se rendre à ses convocations, l'avocat du journaliste réclame aujourd'hui la levée de son immunité parlementaire. Pour l'obtenir, il faudra un vote des députés.



Ce refus est d'autant plus étonnant que le leader de La France Insoumise a signé la charte d'Anticor qui s'oppose à ce genre de privilèges parlementaires. Il y a un an, il avait d'ailleurs déclaré, à propos d'une autre affaire de diffamation, qu'il se rendrait à sa convocation, "comme n'importe quel citoyen le fait en pareil cas, sauf Marine Le Pen".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU