Jean Castex se trompe et qualifie la Guyane d'île

Jean Castex se trompe et qualifie la Guyane d'île
Jean Castex a eu une phrase malheureuse lors d'un discours prononcé en Guyane

, publié le lundi 13 juillet 2020 à 11h33

En déplacement express à la Guyane ce dimanche, le Premier ministre Jean Castex a qualifié la région française d'île. Une bourde qu'avait déjà faite Emmanuel Macron en 2017.

"La longueur de la crise ici en Guyane accroît effectivement ses conséquences.

Le ministre Lecornu restera demain avec vous et auprès des acteurs socio-économiques de l'île en particulier", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours ce dimanche. Jean Castex a effectué un déplacement express dans cette région française où l'épidémie de coronavirus est au plus haut. La Guyane comptait dimanche 6.102 cas de coronavirus confirmés et 26 décès au total. Un taux élevé de malades qui s'explique par sa proximité avec le Brésil, épicentre de l'épidémie en Amérique du Sud.




C'est au cours d'une prise de parole officielle que cette malencontreuse bourde lui a échappé. La Guyane n'est pas une île. Cette région française de près de 300.000 habitants, est située en Amérique du sud, entre le Suriname et le Brésil.

Une faute aussitôt moquée par Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. Le leader de La France Insoumise raille le Premier ministre et écrit : "Jean Castex a quitté l'IleDeGuyane et sa fusée pour Matignon a déjà décollé. Fin de l'escale sur la Lune en 2022 ?"


Un précédent en 2017

Emmanuel Macron avait lui aussi trébuché sur la géographie de la Guyane en 2017. Alors qu'il était en campagne présidentielle, il avait parlé de la région comme d'une île. Il intervenait alors pour parler de la crise sociale qui agitait la région. L'ancien ministre de François Hollande avait alors déclaré : " C'est grave en raison des débordements. Mon premier mot est celui d'un appel au calme parce que bloquer les pistes d'un aéroport, bloquer les décollages, et parfois même bloquer le fonctionnement de l'île ne peut être une réponse apportée à la situation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.