Jean Castex : "L'exception culturelle n'est pas l'exception sanitaire"

Jean Castex : "L'exception culturelle n'est pas l'exception sanitaire"
Jean Castex, à Paris, le 10 décembre 2020

, publié le mardi 15 décembre 2020 à 08h55

Face à une épidémie de Covid-19 qui dure, le Premier ministre a dit "comprendre l'injustice" vécue par les acteurs du monde de la culture, qui manifestent ce mardi pour dénoncer la paralysie de leurs activités.

"Il n'y avait pas d'autre alternative. Si je les prends, c'est parce que nous estimons qu'elles sont nécessaires pour des raisons de sécurité".

Pendant que professionnels et syndicats du monde de la culture se préparaient à une journée de mobilisation, mardi 15 décembre, pour dénoncer la mise à mort du secteur sur l'autel sanitaire face à l'épidémie de Covid-19, Jean Castex a assuré qu'il n'y a "pour le monde culturel ni pour autre acteur économique, aucune marque de mépris" dans les décisions du gouvernement.

"Le monde de la culture, c'est l'identité de la France", mais "l'exception culturelle, ce n'est pas l'exception sanitaire", a estimé le chef du gouvernement, mardi 15 décembre, à l'antenne d'Europe 1. Le Premier ministre a défendu sa ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui "se bat comme une lionne". "Tout le monde veut travailler, mais nous ne sommes pas sortis de cette deuxième vague. Nous avons planifié un retour progressif. Il se trouve que ces résultats ne sont pas encore au rendez-vous".


"C'est une injustice que je peux comprendre. nous avons rouvert les commerces avec des jauges très strictes", mais, en l'état actuel de l'épidémie, "on ne peut pas en faire plus!", juge le chef du gouvernement. "On va accompagner ce secteur culturel", a t-il encore ajouté, confirmant une "rallonge de 35 millions d'euros" accordée au ministère de la Culture.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.