Jean Castex : "Des moments difficiles attendent notre pays"

Jean Castex : "Des moments difficiles attendent notre pays"
Jean Castex à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) le 17 juillet.

publié le mardi 20 juillet 2021 à 14h27

L'exécutif craint que la reprise de l'épidémie, qui touche surtout des jeunes à ce stade, ne s'étende aux personnes plus fragiles. 

"Des moments difficiles attendent notre pays", a averti le Premier ministre, mardi 20 juillet, lors d'une réunion avec les députés LREM, selon des propos rapportés par un participant. "Nous devons agir et prendre les bonnes décisions", a-t-il poursuivi, selon plusieurs sources participant à la réunion à BFMTV. "À ceux qui disent 'vous allez trop fort' succéderont ceux qui diront 'qu'est ce que vous avez foutu'", a poursuivi le chef du gouvernement, d'après la chaîne d'information. 




Sous l'effet du variant Delta, plus contagieux, l'épidémie repart en France, à tel point que l'exécutif parle désormais d'une quatrième vague. Au niveau national, la moyenne quotidienne des nouveaux cas sur les sept derniers jours est supérieure à 8.000, contre seulement 1.850 fin juin. Le gouvernement craint que cette hausse, qui touche essentiellement les jeunes pour l'instant, finisse par s'étendre aux personnes âgées ou fragiles non vaccinées et entraîne une hausse des hospitalisations.

Castex au 13H00 de TF1 mercredi 

C'est justement cette dégradation qui a amené le président Emmanuel Macron à annoncer un tour de vis le 12 juillet pour accélérer la vaccination : vaccin obligatoire pour les soignants et extension du pass sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l'immunisation) aux cafés, restaurants ou trains à partir de début août.

Jean Castex sera l'invité du 13H00 de TF1 mercredi, avant le début de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, et à l'issue d'un conseil de défense réuni par Emmanuel Macron. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.