"Je ne suis pas procureur" : La République en marche contre-attaque dans l'affaire Benalla avec ses éléments de langage

"Je ne suis pas procureur" : La République en marche contre-attaque dans l'affaire Benalla avec ses éléments de langage©ERIC FEFERBERG / AFP

franceinfo, publié le lundi 23 juillet 2018 à 19h26

L'heure est à la contre-attaque médiatique. À l'occasion du début des travaux de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla, lundi 23 juillet les soutiens d'Emmanuel Macron font le tour des plateaux télévisés. Quitte à se répéter, a l'instar de Christophe Castaner, secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, ou encore d'Aurore Bergé, députée LREM.

>> Affaire Benalla : suivez les dernières informations dans notre direct

Tous ont répondu aux accusations portées par l'opposition, qui affirme qu'Emmanuel Macron et le gouvernement n'ont pas réagi assez vite et de manière assez sévère après les agissements d'Alexandre Benalla, ancien chargé de mission auprès de l'Elysée.

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU