Jacques Chirac : un livre bouleversant sur "sa fin de vie"

Jacques Chirac : un livre bouleversant sur "sa fin de vie"

L'ex-président de la République, Jacques Chirac, le 21 novembre 2014 au musée du Quai Branly à Paris.

Orange avec AFP, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 14h22

Paris Match a interviewé le journaliste de LCP Arnaud Ardoin, qui publie le 5 octobre le livre "Président, la nuit vient de tomber"* sur "la fin de vie" de Jacques Chirac. Son récit repose sur le témoignage de Daniel Le Conte, ancien compagnon de route de l'ex-président, mort d'une crise cardiaque le 18 juillet 2017 à l'âge de 68 ans.



De la mairie de Paris à l'Élysée, où il fut chef adjoint de cabinet, Daniel Le Conte a accompagné Jacques Chirac pendant près de 40 ans. Il a raconté au journaliste les trois dernières années qu'il a passées au côté de Jacques Chirac. "Après le départ de l'Élysée, c'est Claude Chirac qui lui a demandé de veiller sur son père, d'être à ses côtés pour qu'il reste digne en toutes circonstances, pour qu'il l'aide à préparer ses entretiens avec ses visiteurs, le tienne au courant de l'actualité", explique Arnaud Ardoin à Paris Match. "Il est devenu le confident. Son dernier compagnon de route".

"DES YEUX PERDUS DANS DES PENSÉES INDÉCHIFFRABLES"

"À l'origine, il n'était pas question de faire un livre avec Daniel Le Conte. J'enquêtais sur les passions ésotériques de Jacques Chirac, ses dons de guérisseurs comme l'avait confié l'ancien ministre Pierre Bédier", précise Arnaud Ardoin. "Progressivement, c'est Daniel qui a eu envie de se confier sur sa relation de fraternité et de complicité avec Jacques Chirac. On a eu une quinzaine d'entretiens".



"Obsédé" par l'idée de ne pas "salir la mémoire" de l'ancien président, qu'il "aimait comme un frère", Daniel Le Conte a relu les épreuves du livre et donné son feu vert à sa publication avant de mourir. Il décrit un homme "qui a les yeux perdus dans des pensées indéchiffrables", expliquant lui parler en continu, sans pause, car "Jacques Chirac n'a plus envie de faire l'effort, juste la force d'écouter".

Daniel Le Conte livre également une anecdote qui explique le titre du livre d'Arnaud Ardoin. À chaque fin de journée, les deux amis avaient mis en place un "petit rituel" qui permettait de jauger l'état de santé de l'ex-chef d'État. "Président, la nuit vient de tomber", lui glissait-il dans l'oreille. Ce à quoi Jacques Chirac répondait : "J'espère qu'elle ne s'est pas fait trop mal". "Peu importe le temps qu'il mettait à répondre, cela veut dire qu'il garde des moments de conscience, que la vie ne l'a pas quittée", détaille son "confident".



Deux fois élu à la tête de l'État français, en 1995 et 2002, Jacques Chirac (84 ans) est éloigné de la vie publique par une maladie neurologique dégénérative qui affecte ses capacités. Sa dernière apparition à une cérémonie officielle remonte à novembre 2014. Emma­nuel et Brigitte Macron leur ont rendu visite récemment à leur domicile.

*"Président, la nuit vient de tomber". Le mystère Chirac d'Arnaud Ardoin, ed. Cherche midi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
143 commentaires - Jacques Chirac : un livre bouleversant sur "sa fin de vie"
  • Tout le monde a une fin de vie plus ou moins belle mais la fin de vie va rapporter de l'argent a la famille Chirac voila la difference avec le commun des mortels que nous sommes dans la plupart des gens.

  • et voila il va peut-être partir sans avoir payé sa dette à l'état sans avoir été jugé pour tous ses magouilles à la mairie de Paris et avec ses amis Sarkosy, Chouler, Pasqua, Balkany et tous ces valises de pognon pour son parti politique et ses campagnes électorales ah oui j'oubliai Balladur.

  • avatar
    JP350  (privé) -

    Les 2 plus grands bandits de la République: Mitterand et Chirac.
    La fin de vie d'un homme est toujours triste, mais on ne doit pas occulter ce qu'ils n'ont pas fait quand ils en avaient la possibilité.
    La France n'en serait pas où elle en est, s'ils avaient agi en leur temps dans l'intérêt de leur pays...et non pas de la conservation des privilèges.

  • Encore du fric avec la vente de son livre ! Mais qui l'a écrit ce bouquin ? Il me semblait avoir entendu qu'il avait perdu sa tête depuis bien longtemps ! Bon, allez, il aura des poignées en or pour son dernier voyage...

    apprenez à lire avant de faire de tel commentaire idiot.... ce n'est pas lui qui a écrit le livre bien entendu mais un journaliste ayant recueilli le témoignage de son compagnon de route depuis 40 ans lui-même décédé en juillet de cette année ....

  • Jacques Chirac : un livre bouleversant sur "sa fin de vie"....Une fin de vie plutot royale....pour celui qui a aboli le service militaire obligatoire, la fermeture des casernes, la vente des autoroutes francaise à des sociétés privées, et la fermeture de nombreuse industries avec l'aval de son gouvernement....