«J'ai vu les expulsions, je me suis décidée à venir sur la ZAD»

«J'ai vu les expulsions, je me suis décidée à venir sur la ZAD»

Des manifestants font face aux forces de l'ordre sur le site de la Zad de Notre-Dame-des-Landes, le 15 avril 2018

Libération, publié le lundi 16 avril 2018 à 10h38

Ils n'étaient jamais venus sur la ZAD. Ils regardaient les choses de loin, suivaient les événements sur les réseaux sociaux ou dans les médias, mais n'avaient pas encore sauté le pas. Ils sont arrivés pour la première fois cette semaine, souvent après une nuit de route, choqués par la destruction par les forces de l'ordre d'une trentaine d'habitations construites par les zadistes. Ils racontent la découverte d'«un monde parallèle», qui pour beaucoup dépasse tout ce qu'ils imaginaient.

Telle Chloé, 27 ans, au chômage, qui n'avait «pas eu les couilles de venir» jusqu'à présent. «Puis j'ai vu les expulsions sur Internet, la police virer les gens, je me suis décidée», explique la jeune fille débarquée samedi, à la veille du grand rassemblement de soutien (lire ci-…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.