ISF, CSG, Notre-Dame-des-Landes, Syrie... Macron assume

ISF, CSG, Notre-Dame-des-Landes, Syrie... Macron assume©FRANCOIS GUILLOT / POOL

franceinfo, publié le lundi 16 avril 2018 à 13h25

On avait l'impression d'assister à un match où les joueurs se renvoient la balle. La journaliste de France 3, Danielle Sportiello, a retenu plusieurs constatations lancées par Emmanuel Macron aux journalistes Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel : "Je conteste l'orientation de votre question" ; "Je n'aime pas la malhonnêteté intellectuelle" ; "Vous n'êtes pas des juges". Du spectacle pour tenir en haleine les téléspectateurs pendant 2h30.

Des colères plus légitimes que d'autres

Emmanuel Macron a dit "entendre les colères". Il a jugé celle des cheminots "légitime". Il comprend leur angoisse et leur assure que l'État reprendra progressivement la dette de la SNCF à partir de 2020. La colère des zadistes de Notre-Dame-des-Landes n'est en revanche pas "légitime". Emmanuel Macron a…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.