Intérêts et activités des députés : les petits oublis de certains

Intérêts et activités des députés : les petits oublis de certains
L'Assemblée nationale le 18 octobre 2017.

Orange avec AFP, publié le samedi 21 octobre 2017 à 11h00

ANALYSE. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a mis en ligne les déclarations d'intérêts et de patrimoine des députés jeudi. Les élus avaient jusqu'au 21 août pour les déposer.



La liste de ces erreurs est loin d'être exhaustive. Le Parisien a en effet retenu seulement 20 déclarations de députés selon des critères de représentativité des groupes politiques, de médiatisation ou d'importance politique.

Rien de ce qui n'a été relevé ci-dessus n'est susceptible d'envoyer les députés concernés devant la justice, précise par ailleurs le quotidien.

Les risques encourus en cas de manquements, et/ou d'intentionnalité de tromper la Haute autorité peuvent aller jusqu'à 3 ans de prison et 45.000 d'euros d'amende.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU