"Indécence", "irresponsable" : l'escapade de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du sud fait tiquer les macronistes

"Indécence", "irresponsable" : l'escapade de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du sud fait tiquer les macronistes
Jean-Luc Mélenchon, en juin 2020, au Havre

publié le mercredi 14 avril 2021 à 13h05

En voyage vers la Bolivie pour participer au "Sommet de la Terre", le chef de file de La France insoumise a fait escale en Equateur pour rencontrer Andrès Arauz, candidat malheureux à l'élection présidentielle.

La députée macroniste Aurore Bergé a critiqué "l'indécence" de "l'escapade en Amérique du Sud" de Jean-Luc Mélenchon, en pleine troisième vague de Covid-19 en France.

"Quand vous êtes en train de dire justement aux Français qui sont établis au Brésil que pour l'instant, ils ne pourront pas revenir pour des raisons sanitaires, et que vous avez un futur candidat à la présidentielle qui part en Amérique du Sud, alors qu'encore une fois, on a des Français qui aujourd'hui ne peuvent pas faire plus de 30 kilomètres pour aller voir leur famille, je trouve qu'il y a juste quelque chose d'indécent", a commenté sur LCI la présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée.  "L'escapade en Amérique du Sud de Jean-Luc Mélenchon est d'une rare indécence vis-à-vis des Français", a-t-elle ensuite résumé.



"On verra dans quelles conditions il peut revenir justement", a-t-elle ironisé, alors que le Premier ministre Jean Castex a annoncé mardi que le gouvernement avait "décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France". Selon un décret paru mercredi au Journal officiel, la suspension des vols entre les deux pays est prévue jusqu'au 19 avril.



C'est un déplacement qui se déroule "au moment même où on examine la loi climat et on nous dit qu'on n'en fait pas assez sur la question de l'aérien", a-t-elle aussi taclé, en référence aux critiques de LFI à ce sujet.



"En pleine crise sanitaire, Jean-Luc Mélenchon a des envies d'ailleurs ! Faire 10.000 km en avion, rencontrer un candidat qui a déjà perdu en Equateur, dans le seul but d'envoyer une carte postale à la gauche Française, était-ce nécessaire ? Irresponsable et pas à la hauteur", avait aussi critiqué le député LREM Pieyre-Alexandre Anglade.

Invité le 22 avril à participer à la "Journée de la terre" en Bolivie, Jean-Luc Mélenchon s'est arrêté en Equateur, pour rendre visite à Andrès Arauz, candidat malheureux à l'élection présidentielle.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.