Incidents à Nice-Marseille: Maracineanu s'indigne, Estrosi charge le président de l'OM

Incidents à Nice-Marseille: Maracineanu s'indigne, Estrosi charge le président de l'OM
Roxana Maracineanu, à l'Assemblée nationale

publié le lundi 23 août 2021 à 12h50

La ministre des Sports estime qu'une "ligne rouge" a été franchie lors du match de Ligue 1, pendant lequel des joueurs marseillais ont été visés par des projectiles avant que des spectateurs niçois ne pénètrent sur le terrain.

Les incidents qui ont conduit à l'interruption du match de Ligue 1 Nice-Marseille dimanche soir sont "une insulte pour le football", a affirmé lundi 23 août la ministre des Sports Roxana Maracineanu sur BFMTV, en réclamant des "sanctions" pour les "coupables". "Une ligne rouge a été franchie en matière de violences à l'encontre des acteurs du jeu", avait-elle commenté auparavant à l'antenne de franceinfo.

Le match de la 3e journée Nice-Marseille a été arrêté dimanche une heure et demie après que des supporters ont envahi le terrain à la suite d'un incident qui a enflammé la rencontre: une énième bouteille en plastique lancée sur le joueur marseillais Dimitri Payet, que ce dernier a renvoyée vers la tribune. Nice menait 1-0 quand la rencontre a été interrompue à la 75e minute. Lundi, une enquête a été ouverte par le parquet de Nice et les deux clubs ont été convoqués devant la commission de discipline de la Ligue.

Côté niçois, le maire de la ville Christian Estrosi a fustigé le comportement de "certains supporters", tout en chargeant les dirigeants marseillais ainsi que l'entraîneur argentin Jorge Sampaoli.



L'édile de Nice a appelé à respecter les décisions des "instances nationales".  "Je crois qu'il faut qu'il y ait des pénalités pour le club en question", a pour sa part estimé Roxana Maracineanu. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.