Impôts : le gouvernement va-t-il renoncer à certaines mesures ?

Impôts : le gouvernement va-t-il renoncer à certaines mesures ?©source franceinfo
A lire aussi

source franceinfo, publié le mardi 04 juillet 2017 à 13h00

Alors que le Premier ministre Édouard Philippe fera ce mardi son discours de politique générale face à l'Assemblée, le gouvernement va devoir reporter certaines mesures fiscales, faute d'argent.

C'est le dossier urgent pour Bercy : comment boucler le budget d'ici la fin de l'année ? Réponse : en décalant certaines mesures à 2019. Première réforme en suspens : celle de l'ISF.

Les placements financiers devaient être sortis du calcul et seul l'immobilier taxé, avec à la clé moins de recettes pour l'État. Un délai supplémentaire jugé inacceptable à droite."C'est une erreur que de l'abandonner ou que de le remettre à plus tard. La France n'a pas le temps, elle a besoin d'un choc de compétitivité", explique Éric Woerth, député LR de l'Oise.



Autre promesse de campagne reportée : le CICE, ce crédit d'impôt touché par les entreprises, devait se transformer en baisse des charges immédiate, moyennant 20 milliards d'euros de dépenses. Trop chère pour l'État, cette réforme attendra elle aussi 2019. En revanche, la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables sera bien maintenue pour 2018, tout comme la baisse des cotisations sur chaque feuille de paie, financée par une hausse de la CSG. Deux chantiers pour augmenter le pouvoir d'achat des ménages, jugé prioritaire par le gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.