Immigration : Michel Barnier propose un "moratoire" pour "tout remettre à plat"

Immigration : Michel Barnier propose un "moratoire" pour "tout remettre à plat"
Michel Barnier, le 27 avril 2021, à Bruxelles

publié le dimanche 09 mai 2021 à 13h30

L'ex-négociateur européen pour le Brexit reprend à son compte une piste évoquée par le Rassemblement national.

A moins d'un an de l'élection présidentielle, l'ancien commissaire européen Michel Barnier, aujourd'hui de retour sur la scène politique nationale, laisse toujours planer l'incertitude sur une éventuelle candidature à la bataille pour l'Elysée. Il multiplie toutefois les apparitions, dont ce dimanche dans le Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, au cours duquel l'ancien ministre a préconisé un "moratoire" en matière d'immigration.

"Il faut décider un moratoire en matière d'immigration.

Il faut prendre le temps de vérifier, d'évaluer, et le cas échéant de changer les pratiques", a t-il déclaré, dimanche 9 mai, au sujet des regroupements familiaux. Michel Barnier exclut pour autant toute piste d'immigration zéro. "Evidemment, on va toujours accueillir des étudiants". La question du droit d'asile doit également être "respectée", estime t-il. 

Selon lui, le moratoire peut "être de 3 à 5 ans, le temps d'évaluer toutes les politiques et toutes les procédures".



Evoquant la situation actuelle de la droite, qui se cherche un candidat dans l'espace politique entre Emmanuel Macron et Marine, Michel Barnier a défendu l'objectif de "présenter un autre choix aux Français". "Je n'ai pas besoin de Madame Le Pen pour écouter et comprendre les problèmes des Français et pour apporter des solutions. C'est ça la responsabilité politique. Vous ne me ferez pas aller sur le terrain de la comparaison avec Madame Le Pen qui représente un parti dont on connaît l'histoire. Et moi j'ai de la mémoire comme militant gaulliste", a t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.