Immigration : Guillaume Larrivé propose un "nouveau code de la nationalité"

Immigration : Guillaume Larrivé propose un "nouveau code de la nationalité"
Guillaume Larrivé, le 24 avril 2014 à Paris

, publié le mardi 27 août 2019 à 20h55

Le candidat à la présidence des Républicains (LR) a martelé mardi ses propositions sur le thème de l'immigration, à un mois et demi du scrutin qui doit désigner le nouveau leader du parti.

En campagne pour le poste de président des Républicains, Guillaume Larrivé a plaidé pour la suppression du "droit du sol" en France, et en faveur d'un "nouveau code de la nationalité" visant à limiter l'immigration. "Pour reprendre le contrôle" sur le volet de l'immigration, "la France doit adopter un nouveau code de la nationalité", a déclaré le député de l'Yonne à l'antenne d'Europe 1.
 Le candidat a martelé des positions tranchées, disant redouter une "immigration de remplacement en France et en Europe".

"On assiste à une poussée démographique du continent africain au moment même où la démographie en Europe est elle-même plutôt en diminution". "Quand la session parlementaire sera ouverte, je proposerai une loi pour supprimer le droit du sol", a-t-il poursuivi. "Je ne veux pas d'automaticité d'acquisition de nationalité liée seulement à la naissance en France et au séjour", a-t-il ajouté.


Pour l'élu de droite, ce système doit être remplacé par "un système en fonction de critères objectifs dont le respect de nos lois, maîtriser la langue française, respecter l'assimilation c'est-à-dire, être un Français parmi les Français". Guillaume Larrivé souhaite que cette position devienne celle des LR.

Le parti doit choisir son nouveau président le 12 octobre entre Guillaume Larrivé, le député du Vaucluse Julien Aubert, et le chef de file des députés LR Christian Jacob, donné favori et soutenu par de nombreux cadres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.