Immigration : Emmanuel Macron recadre Nicole Belloubet

Immigration : Emmanuel Macron recadre Nicole Belloubet
Emmanuel Macron à Pékin, le 6 novembre 2019.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 06 novembre 2019 à 14h43

"J'ai fixé un cap, le gouvernement l'applique", a affirmé mercredi le chef de l'État en marge d'un déplacement à Pékin, alors que le gouvernement s'apprêtait à détailler les mesures sur l'immigration, refusant de commenter les "états d'âmes" de Nicole Belloubet, selon qui les "quotas ne sont pas la solution".

Le chef du gouvernement Édouard Philippe et ses ministres ont détaillé mercredi 6 novembre les mesures sur l'immigration. Parmi elles, l'instauration de quotas d'immigrés économiques.

Une mesure qui est loin de convaincre tout le gouvernement. "Ce que je souhaiterais dire ici c'est que je n'ai jamais pensé que les quotas étaient la réponse, enfin la seule réponse. De ce que j'ai lu sur les pays qui ont instauré les quotas obligatoires, ça n'a jamais marché", a estimé mercredi matin sur France Inter la ministre de la Justice Nicole Belloubet.

"Je ne crois pas que ce soit la réponse. En revanche, il me semble que se donner des lignes directrices pour dire que la France a besoin de tel ou tel type d'emploi ce n'est pas, me semble-t-il, dans la même philosophie", a-t-elle poursuivi.

De son côté, Emmanuel Macron a été très clair. "J'ai fixé un cap, le gouvernement l'applique après une discussion intense avec les experts du sujet et les parlementaires", a-t-il déclaré en marge d'un déplacement à Pékin.




Le chef de l'État n'a pas tenu à "commenter les propos des ministres". "Si on veut que la République tienne à peu près debout, le rôle du président de la République ce n'est pas de commenter des commentaires ou les états d'âmes", a-t-il balayé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.