Île-de-France : une partie du budget handicap utilisée pour une étude sur les autoroutes

Île-de-France : une partie du budget handicap utilisée pour une étude sur les autoroutes
Une personne en fauteuil roulant à Angers, le 23 octobre 2013.

Orange avec AFP, publié le mardi 10 juillet 2018 à 16h38

La majorité assure qu'il n'y aura "pas de réduction de service".

La région Île-de-France va utiliser 730.000 euros du budget dédié au transport des personnes en situation de handicap pour financer une consultation internationale sur l'avenir des autoroutes, lancée par le Forum métropolitain du Grand Paris, a rapporté France Bleu Paris dimanche 8 juillet.


"C'est un signal négatif envoyé aux personnes en situation de handicap dans notre région. L'isolement et le manque de mobilité des personnes handicapées est un sujet trop sérieux pour qu'on réduise les budgets", a dénoncé Mounir Satouri, élu francilien et président du groupe Alternative écologiste et sociale. Il estime que cette décision, découverte début juillet en commission permanente, est un "scandale".

"Comme l'an dernier, on a budgété 14 millions d'euros alors que les dépenses prévues cette années seront (de) 12 millions d'euros", a expliqué le conseiller régional en charge du handicap, Pierre Deniziot. "Il n'y a donc pas de réduction de service, c'est de l'argent qui ne va pas être utilisé", a-t-il encore dit pour défendre la présidente de la région Valérie Pécresse et son vice-président chargé des transports, Stéphane Baudet.

"Pourquoi ne dépense-t-on pas plus dans la limite des fonds ?", s'interroge de son côté le comité Entente, qui réunit les associations franciliennes de personnes en situation de handicap. "Lorsque nous l'avons appris en commission permanente, début juillet, alors que beaucoup de gens sont déjà partis en vacances (...) nous avons été tout simplement stupéfaits", explique-t-on au comité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.