"Il ne faut pas sous-estimer Manuel Valls", prévient Jean-Pierre Raffarin

"Il ne faut pas sous-estimer Manuel Valls", prévient Jean-Pierre Raffarin
Jean-Pierre Raffarin a décidé de quitter son mandat de sénateur (photo d'archive).

Orange avec AFP, publié le dimanche 30 juillet 2017 à 22h45

BEWARE - Officiellement retiré de la vie politique, Jean-Pierre Raffarin estime que l'ex-Premier ministre de François Hollande fait partie de ceux qui pourraient compter dans le futur.

Si Jean-Pierre Raffarin a décidé de quitter la vie parlementaire en démissionnant de son mandat de sénateur trois ans avant son terme, il n'a pas pour autant perdu le goût de la politique.

Dans un entretien publié par le JDD dimanche 30 juillet, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac distille son analyse de la vie politique, estimant que l'élection d'Emmanuel Macron a créé une "donne assez exceptionnelle" .



Toujours membre des Républicains et observant la tentative des Constructifs de créer un nouveau centre droit, il estime qu'"une nouvelle UDF n'est pas impossible", au sommet de laquelle il verrait bien le Premier ministre actuel Edouard Philippe, qui "peut être en situation" même s'il est "trop tôt pour le dire".

"IL NE FAUT PAS SOUS-ESTIMER VALLS"

Et lorsqu'il fait l'état des lieux pour les années à venir, Jean-Pierre Raffarin estime que plusieurs personnalités pourraient compter : Bruno Le Maire, car "on a vu des grands ministres des Finances jouer un rôle" ; le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, qui possède un "potentiel important" ou encore le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner et sa "force tranquille".

Puis il avertit qu'il ne faut pas oublier un autre ancien de Matignon comme lui : Manuel Valls, bien que très discret depuis sa réélection à l'Assemblée nationale et le vaudeville de son investiture. Apparenté LREM depuis son départ du Parti socialiste pour soutenir Emmanuel Macron, cet ambitieux pourrait revenir sur le devant de la scène, prévient Jean-Pierre Raffarin qui assure :

"Il ne faut pas sous-estimer Manuel Valls, malgré sa disparition actuelle".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU