"Il faut fermer les mosquées salafistes", martèle Marine Le Pen

"Il faut fermer les mosquées salafistes", martèle Marine Le Pen©RTL

RTL, publié le mercredi 08 mars 2017 à 11h45

Invitée des Petits-déjeuners de la présidentielle de RTL ce mercredi 8 mars, Marine Le Pen est interpellée par un auditeur, Hassan, Français de confession musulmane qui réside à Orange et s'inquiète de ne pas pouvoir pratiquer sa religion faute de mosquée. "Cela fait quinze ans qu'on se bat pour avoir un lieu" dans sa ville, explique-t-il, souhaitant savoir s'il pourra compter, si Marine Le Pen devenait présidente, obtenir "un lieu décent de prière".



"La République ne reconnaît, ne subventionne, ne salarie aucun culte, répond automatiquement la candidate frontiste.

Si les croyants musulmans souhaitent avoir des lieux de prière, il faut qu'ils les financent", explique-t-elle, s'en remettant à la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État. Marine Le Pen affirme par ailleurs que "le nombre de mosquées construites est tout à fait spectaculaire" sur ces dernières années. "Donc on ne peut pas dire qu'il y aurait là une volonté d'empêcher des lieux de prière", conclut la candidate.

Celle-ci attend par ailleurs de l'État qu'il fasse "fermer les mosquées salafistes qui existent en France", affirmant que "le gouvernement en a fait fermer un nombre ridicule". La candidate du Front national en profite pour tacler son principal adversaire dans la campagne électorale, Emmanuel Macron. "Monsieur Macron vient d'indiquer qu'il jetait à la poubelle la laïcité", affirme-t-elle. "Il est le mondialiste. Je suis, moi, la patriote", lançait-elle un peu plus tôt dans la matinée à l'égard de son adversaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.