"Il est parti réparer la climatisation !" : Macron a-t-il créé un incident diplomatique au Burkina Faso ?

"Il est parti réparer la climatisation !" : Macron a-t-il créé un incident diplomatique au Burkina Faso ?
Emmanuel Macron et le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré à Zagtouli, dans le centre du Burkina Faso, le 29 nobvembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mercredi 29 novembre 2017 à 21h45

DÉCRYPTAGE. "Il est parti réparer la climatisation", a lancé mardi le président français devant quelque 800 étudiants à Ouagadougou alors que son homologue burkinabé s'éclipsait discrètement.

Une sortie très critiquée par l'opposition mais qui ne serait en rien un "incident diplomatique".



Sur RFI et France 24 mercredi soir, Emmanuel Macron a répondu aux critiques. "Ce sont eux, les paternalistes car, c'est considéré qu'on ne peut pas faire d'humour quand on parle avec un dirigeant africain. J'aurais fait de l'humour avec tout dirigeant européen avec qui j'ai cette relation. Nous n'avons pas ce type de relation avec Angela Merkel. Je l'ai par exemple avec Jean-Claude Juncker. Je l'ai avec le Premier ministre luxembourgeois. Ça dépend de la relation personnelle. Il se trouve qu'avec Roch Kaboré, nous nous entendons bien et donc, nous plaisantons et d'ailleurs, ça ne vous aura pas échappé que ça l'a fait rire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.