« Il colloquio », le grand oral redouté du bac italien

« Il colloquio », le grand oral redouté du bac italien

LesEchos, publié le jeudi 15 février 2018 à 11h20

Les Italiens se présentent à l'examen de la maturità, l'équivalent du bac, à l'issue de trois années de collège et cinq de lycée. Si leurs qualités à l'écrit sont primordiales pour l'obtenir, leur aisance à l'oral fait la différence. Elle est évaluée dans une épreuve qu'ils redoutent pour la plupart, celle du « colloquio » (entretien). Elle fait partie de la tradition de ce diplôme même si elle a évolué au fil des ans.

Inquisitoriale sous le fascisme, les professeurs traquant les lacunes des élèves, cet oral a connu un premier bouleversement après les mouvements étudiants de 1968-1969 soucieux de le libéraliser. Les questions porteront alors sur deux disciplines dont une sera choisie par le candidat. En 1997, la réforme Berlinguer entérine et précise les…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - « Il colloquio », le grand oral redouté du bac italien
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]